C.P. Company

Notre histoire

Chester
Perry

Chester Perry

Chester Perry. Massimo Osti fonde la marque Chester Perry en 1971. Il s’agit du nom de l’usine où Bristow, le héros des bandes dessinées de Frank Dickens travaille. 

Tirant profit de son expérience de graphiste, Massimo créa sans attendre un style de communication unique pour sa société : une voiture miniature, des posters destinés aux points de vente ainsi que d’autres accessoires à offrir aux propriétaires des boutiques. 

Pour imprimer les t-shirts, vestes et shorts, Massimo a recours à des méthodes utilisées à l’époque uniquement dans le domaine de l’impression sur papier. Il utilise abondamment la photocopieuse, la sérigraphie placée et la quadrichromie. 

Il commence aussi à expérimenter la méthode de la teinture en pièce.

Chester Perry

L’invention
de la teinture en pièce

Te invention of Garment Dyeing
La teinture en pièce est le nom donné à un processus lancé par Massimo Osti et ses collaborateurs pour C.P. Company au début des années 1970. Il s’agit d’une technique prévoyant qu’un vêtement, en général en tissu blanc ou brut non-coloré, soit teint à la fin du processus de fabrication, après avoir été entièrement confectionné. Cette méthode s’oppose au processus classique qui veut que les vêtements soient confectionnés avec des tissus déjà teints.

La teinture en pièce est en réalité une technique qui existe depuis longtemps, mais Massimo Osti et ses collaborateurs ont été les premiers à l’appliquer sur des vêtements construits avec plusieurs tissus ou fibres. Ce processus, qui apparaît presque alchimique pour ceux qui le voient pour la première fois, crée des couleurs d’une profondeur et d’une intensité impossibles à obtenir sur des tissus préteints et permet également d’accentuer les caractéristiques matérielles du tissu.

De Chester Perry
à C.P. Company

En 1978, les marques de vêtements britanniques Chester Barry et Fred Perry intentent en même temps une action en justice contre le styliste bolognais pour avoir utilisé, respectivement, leur prénom et nom. Massimo décide par la suite de changer le nom de la marque Chester Perry en C.P. Company.

Ce nom plus mûr et concis marqua le début d’un élan de créativité le plus explosif et le plus influent de l’histoire moderne de la mode italienne et permettra rapidement à C.P. Company de devenir la marque de choix essentielle pour les artistes et les intellectuels italiens.

Pendant plus de 45 ans, la marque continua à proposer un mélange hybride emblématique de modèles au style sportif, professionnel et militaire en les associant entre eux à des tissus italiens innovants à l’avant-garde et très sophistiqués.
FROM CHESTER PERRY TO C.P. COMPANY
FROM CHESTER PERRY TO C.P. COMPANY

1979

En 1979, C.P. Company transforme la doudoune en nylon des alpinistes en une veste citadine. La doudoune deviendra une solution alternative irremplaçable au manteau en laine qui domina, jusque dans les années 70, le style des vestes hivernales portées dans les villes italiennes.

C.P. Company a pris comme point de départ pour transformer ces vestes le nylon à partir duquel elles ont été toujours été confectionnées, et l’a remplacé par un tissu plus citadin : la gabardine. Extrêmement légère et douce, elle est ensuite soumise à un traitement qui la rend résistante à l’eau tout en lui permettant de préserver les caractéristiques du toucher du coton. Le rembourrage est réalisé à partir d’un coton spécialement développé par Bayer pour l’univers de l’athlétisme.

Le succès de cette innovation est tel que près de l’entrepôt de la société situé à Crevalcore dans la province de Bologne (Italie), un dôme géodésique gonflable, étrange signe de modernité dans la campagne de l’Émilie, est rapidement installé pour stocker des milliers de vestes volumineuses prêtes à être expédiées. Ces vestes évoluent et se transforment au cours des saisons, avec de nouveaux tissus et modèles. Le véritable duvet d’oie, très cher à l’époque, ensuite le rembourrage en coton. La société est en plein essor et affiche un chiffre d’affaires à la croissance vertigineuse. La doudoune citadine devient un modèle omniprésent dans les collections C.P. Company et elle obtiendra dans les années 90 le statut de « Continuative Garment », la série spéciale de pièces qui ont contribué à la formation de l’identité de la marque.
Deerskin Down Jacket

Les fibres synthétiques sont teintes
en pièce pour la première fois

Synthetic fibres are Garment Dyed for the first time

Dutch Police
Jacket

La collection A/H 1982 marque une étape importante de l’histoire de C.P. Company. S’inspirant d’un ancien uniforme des motards de la police hollandaise, désormais abandonné, Massimo Osti crée une série de vestes modulaires dotées de manches et de cols amovibles obtenus à partir de matières alliant les mailles, la toile cirée, le cuir, le daim ainsi que des doublures en satin déclinées dans des couleurs chamarrées.

Il s’agit d’une nouvelle idée qui séduit particulièrement la presse. L’attraction vedette de la collection est une popeline spéciale soumise à un traitement la rendant imperméable, d’un côté seulement, si bien que sa partie extérieure préserve l’aspect naturellement brillant distinguant le coton. C.P. Company complète la collection avec du cuir de veau, en marron uniquement, du cuir de chèvre, en vert uniquement, du cuir de brebis, en rouge uniquement, parce que « ... chaque cuir possède sa propre couleur ce qui permet d’obtenir les meilleurs résultats. »

Du point de vue des affaires, le succès de la collection a représenté une étape charnière, comme le rappelle Carlo Grazia : « Nous avons lancé la collection lors d’une grande fête et avons changé une bonne partie de notre portefeuilles de clients. Nous sommes passés de 350 à 180 points de vente mais les ventes ont néanmoins progressé, ce qui a déstabilisé nos concurrents. »
Dutch Police Jacket

Double-Dyed
Reversible
Jacket

Veste avec capuche escamotable. Partie extérieure : coton résistant à l’eau. Partie intérieure : laine motif tartan. Les boutons s’inspirent des chevalières des universités américaines.

Double-Dyed Reversible Jacket

Rubber Wool,
Rubber Flax

En 1986, C.P. Company entama des recherches pour donner à la laine une propriété imperméable et coupe-vent tout en préservant sa respirabilité.

En vue d’obtenir les résultats souhaités, ITS Artea développe, après de nombreux essais, un revêtement poreux en caoutchouc qui est visible à l’intérieur des vêtements.

En 1987, le fort engagement en matière d’expérimentation aboutit à la fabrication de deux nouvelles matières : Rubber Flax (lin caoutchouté) et Rubber Wool (laine caoutchoutée). S’inspirant des vêtements de sport traditionnels britanniques, ces tissus sont développés pour conférer de nouvelles qualités techniques à des matières premières nobles, en leur permettant, grâce à des revêtements en caoutchouc naturel, d’être utilisés différemment dans l’univers sportswear. Le revêtement en caoutchouc n’altère pas les propriétés des fils mais garantit aux matières, plutôt délicates habituellement, une meilleure résistance à l’atmosphère et les rend indéformables au fil des années.
Rubber Wool, Rubber Flax

Massimo Osti détenait dans ses archives de vêtements une capuche de protection portée par la Protection civile japonaise, semblable à une cagoule munie d’une glissière sur le devant et de deux verres cousus dans le tissu au niveau des yeux. Osti était très enthousiaste à l’idée de réaliser une veste avec des verres cousus dans le tissu.

Le problème de préserver l’intégrité du tissu autour des verres a été résolu grâce à une monture spéciale créée par la société italienne, Baruffaldi, leader mondial dans la fabrication de lunettes de sport. Le premier prototype était une veste de style militaire à quatre poches et d’inspiration saharienne, qui présentait des verres cousus dans le col oversize qui fut plus connue plus tard comme la veste Explorer.

Explorer Jacket

Goggle Jacket

Suite aux recherches supplémentaires menées dans le domaine des capuches de protection utilisées par l’armée, C.P. Company crée plusieurs prototypes au cours de l’année 1987. Des articles anti-gaz, nouvelle source d’inspiration, lui donne l’idée de déplacer les verres du col vers la capuche elle-même. Les formes de cette nouvelle version de veste « goggle » adoptent le caractère multifonction des vestes militaires suisses dont les poches intelligentes peuvent avoir multiples fonctions. Un verre supplémentaire a été ajouté au niveau de la manche pour permettre de voir sa propre montre.

C’est la version que C.P. Company utilise pour sponsoriser l’édition 1988 de la course automobile Mille Miglia car elle correspond le mieux à sa vision de la veste parfaite qui vous suivra dans toutes vos aventures. Elle vous protège de la pluie et de la boue et son système de poches permet d’avoir sur soi tout le nécessaire : pièces d’identité, gamelle, couteau, victuailles et cartes.
Goggle Jacket
Jean-Paul Sartre Coat
Jean-Paul Sartre Coat
L’idée d’un nouveau modèle naît des recherches effectuées au sein des archives internes ou bien de l’étude des uniformes militaires, voire des pages d’un magazine ou d’un livre ouvert par hasard. Massimo Osti est tombé inopinément sur une photo de Jean-Paul Sartre photographié par Henri Cartier-Bresson. Il a été stupéfait par l’élégance à la fois sobre et informelle du manteau du philosophe. Il copie ses détails visibles pour ensuite les transformer : son attention obsessionnelle lui permet de créer un « style ».

Ce modèle de manteau, en réalité très simple, présente des aspects formels, qui même réélaborés au fil des années, lui permettent de préserver une forte identité. Grâce à différentes interventions techniques (revêtement en caoutchouc, rembourrage isolant, coton émerisé, doublure en filet etc.), C.P. Company ajoute des fonctions à la forme. Les premiers manteaux J.P. Sartre sont réalisés à partir de peau de mouton avec une finition en cuir ou à partir de coton avec une doublure en laine caoutchoutée. Une deuxième version en cuir présente des finitions contrastantes en coton et un col châle tel que celui de la photo du modèle original. Il est paré à l’intérieur d’une doublure rembourrée et matelassée renforcée par un filet. Une troisième version reproduit le modèle original, sans l’empiècement, mais muni d’un col en fourrure qui est détachable grâce aux boutons et brides en cuir.

Urban
protection

URBAN PROTECTION

Life Parka

La ligne dystopique Urban Protection de Moreno Ferrari, le nouveau styliste en chef de C.P. Company, commence par une parka réalisée à partir du Dynafil TS-70, un nylon à hautes performances qui est résistant à l'eau, à l’huile et indéchirable. La veste est disponible avec ses propres protecteurs auditifs.
C.P. Company A/H 1998-99

Metropolis
Parka

La Metropolis s’inspire de la veste originale Goggle Mille Miglia, une veste de protection pour les pilotes des décapotables vintage sur les routes publiques, bitumées et non bitumées, et la transfère dans l’environnement citadin contemporain où la présence d’un masque anti-pollution intégré, de poches multifonction et d’un tissu résistant à l’eau, l’huile et indéchirable est entièrement naturelle.
C.P. Company A/H 1999-2000

EXPLORER JACKET

Vulcanised Rubber Goggle Jacket

À la fin des années 90, C.P. Company interrompit pendant une brève période la production de la veste Goggle, puis Alessando Pungetti, le nouveau styliste en chef de C.P. Company la remit au goût du jour en 2001. Cette édition spéciale était réalisée à partir d’un tissu contrecollé en nylon et polyester à la finition mate et présentait une caractéristique très particulière : l’utilisation du caoutchouc vulcanisé pour les bras et la capuche. La veste est parue en couverture du livre « Casuals » de Phil Thornton.

Cotton-Hemp
Explorer
Parka

Cotton-Hemp Explorer Parka

Ce manteau hivernal épais mêle deux icônes de C.P. Company, la parka Norge et la veste Explorer. Appelée « l’Arctic Explorer », cette parka classique est obtenue à partir d’une mélange à part égale de coton et chanvre revêtus de résine. Elle présente une capuche avec un bord en véritable fourrure de lapin et un rembourrage isolant en polyester.

Frosted Nylon Down Goggle Jacket
Conçue avec une longueur plus courte, la veste Goggle au style motard a été introduite par C.P. Company au cours des années 2000. Nylon poli double japonais teint en pièce, rembourrage en duvet. Le processus de teinture vient créer un effet clair/foncé au niveau des coutures et des détails faisant de chaque veste un modèle unique.

Le Gore-Tex est teint en pièce
pour la première fois

Blouson à capuche avec coutures thermocollées, entièrement construit à partir d’un tissu à trois épaisseurs et présentant une partie extérieure en lin traditionnel développée par Gore-Tex en exclusivité par C.P. Company sous la direction d’Alessandro Pungetti. C’est la première fois dans l’histoire qu’une membrane imperméable a été teinte en pièce avec succès.

Gore-Tex is Garment Dyed for the first tyme

2006

Garment Dyed Polyester
Field Jacket

C.P. Company applique le procédé de la teinture en pièce au polyester, la fibre la plus difficile et imprévisible à teindre car elle n’absorbe la couleur qu’à 140° C.

High Tenacity Nulon
Goggle Jacket

Tissu à la fois ultra-léger et incroyablement fort, le nylon HT était destiné auparavant à la fabrication d’articles marins, de tentes et de ceintures de sécurité. C.P. Company en a ensuite fait le tissu parfait pour fabriquer des vêtements d’extérieur indéchirables et résistants à l’usure.

Tinto Terra
Goggle Jacket

Tinto Terra Goggle Jacket

Teinte avec le procédé de Tinto Terra, qui utilise les pigments du sol et de la terre pour obtenir un léger effet irisé.

Le produit fini conserve un aspect riche et une sensation douce au toucher qui reflète fidèlement l’identité visuelle de C.P. Company à travers son histoire.

2008

New Shield Jacket

Des décennies après le lancement de la première veste Goggle, une nouvelle collaboration naît entre C.P. Company et Baruffaldi, la marque italienne leader dans les lunettes de protection moto depuis les années 30. Cette veste courte présente des lunettes de soleil techniques détachables et réglables qui sont fixées à la capuche. Les lunettes de soleil possèdent une bande élastique réglables et des branches en option. Le verre placé à la hauteur du poignet et permettant de voir la montre est un clin d'œil au style de la veste Goggle originale.

500 Miglia Bluson

La veste Goggle originale est un modèle trois-quarts au style militaire muni de trois poches. Elle présente la même capuche Goggle mais est beaucoup plus courte (coupée au niveau de la taille) et le modèle de ses poches est complètement différent.

1000M Goggle Jacket

1000M Goggle Jacket by Aitor Throup
Pour célébrer la veste Goggle utilisée en 1989 à l’occasion de l’emblématique course automobile Mille Miglia, C.P. Company a invité le styliste argentin Aitor Throup à créer une version unique de la veste Goggle « avec pour but de concevoir une pièce qui soit encore plus informée par son concept de pilotage que l’original ».

L’équilibre et la structure générale de la veste ont été conçus autour de la forme que le corps adopte en position de conduite. Un volume excédent a été pensé au dos dans le but de maximiser le confort lors de la conduite et permet à la partie inférieure de la veste de passer d’une position de conduite standard à une position de conduite plus complexe.

Une doublure rembourrée amovible et des gants garantissent une protection optimale contre le froid et l’humidité. Des détails fonctionnels supplémentaires comprennent une pochette détachable servant à ranger des accessoires technologiques. Le tissu est obtenu à partir de Gore-Tex Performance Shell à trois épaisseurs soumis à une teinture Tinto Terra et possédant une membrane imperméable. Chaque couture est finie par une couture Gore imperméable thermocollée.

Nylon-Polyester Sublimated Print Trench Coat

Ce trench à la forme traditionnelle a été teint en pièce dans une couleur gris moyen. La pièce finie a été soumise à une impression par sublimation, soit par transfert à chaud, utilisée uniquement pour les tissus en polyester.
C.P. Company A/H 2010-11.

Nylon-Polyester Sublimated Print Trench Coat

2014

Micro Kei Goggle Blouson

Faisant écho au modèle de veste inspirée de la police hollandaise créée par Massimo Osti en 1982, l’équipe de création de C.P. Company composée de Alessandro Pungetti et Paul Harvey ont conçu cette veste à partir d’un polyester japonais dont les milliers de microfibres en polyester tissé et non serré gonflent au contact de l’eau venant créer une barrière naturelle imperméable. La teinture en pièce du tissu sublime encore plus ses caractéristiques.

C.P. Company A/H 2014-15

Nylon, Shetland and Down Goggle Jacket

Il s’agit d’un modèle extrêmement complexe au niveau technique pour la teinture en pièce de C.P. Company : le tissu principal est une laine shetland écossaise originale préparée pour la surteinte par Abraham Moon en exclusivité pour C.P. Company. La capuche et l’empiècement sont réalisés à partir d’un nylon japonais traité de manière à ressembler à du coton. La doublure est en nylon ciré garantissant l’imperméabilité du duvet. Les trois matières rétrécissent de différentes manières au cours de la teinture en pièce. Le processus de séchage est extrêmement délicat mais l’harmonie des couleurs obtenues ne pourrait être réalisée différemment.

C.P. Company A/H 2014-15

2017

Component Dyed Explorer Anorak

Il s’agit d’une sophistication supplémentaire de l’emblématique technique de teinture en pièce de la Maison. Les composants de cet anorak ont été teints : la couche externe de la veste, réalisée à partir d’une version ultra-légère (80g/m²) de 50 Fili, a été teinte en pièce avant d’être attachée à une membrane et une couche interne.

Le résultat est une veste rigide à trois épaisseurs entièrement résistante à l’eau et coupe-vent présentant une portabilité souple et facile sans pareil sur le marché actuel. C.P. Company P/É 2017

Component Dyed Explorer Anorak